Accueil > PUBLICATIONS > Travail > Le job étudiant : mode d’emploi > Impôts, cotisations, allocations familiales,…qu’en est il ?

Impôts, cotisations, allocations familiales,…qu’en est il ?

dimanche 26 janvier 2014, par Infor Jeunes Couvin

Tu viens de signer ton contrat d’étudiant ? Félicitations ! Celui-ci te garantit un salaire, une assurance en cas d’accident et te protège d’abus éventuels de la part de ton patron (tout le contraire du travail au noir).

ATTENTION, maintenant il faut que tu distingues bien trois aspects importants :

  • les impôts (basés sur tes revenus) ;
  • les allocations familiales (basées sur le nombre d’heures de travail par trimestre) ;
  • les cotisations sociales (basées sur le nombre de jours de travail).

Travail étudiant et les impôts
Dois-tu remplir une déclaration d’impôts ?
OUI,quelques soit ton âge, tu dois déclarer tes revenus professionnels sur ta propre déclaration d’impôt. Ceux-ci sont imposables distinctement des revenus de tes parents.
Attention, si tu as travaillé en 2018, tu devrais recevoir ta déclaration avant le 1er juin 2019 (pour les revenus perçus en 2018). Si tu ne la ne reçois pas avant le 1er juin 2019, demande-la avant cette date auprès du Ministère des Finances (toutes les adresses utiles sont sur www.actionjob.be).

Restes-tu à charge de tes parents ?
Le fait d’être à charge de parents signifie qu’ils bénéficient d’une déduction dans le calcul des impôts et donc qu’ils paient moins d’impôts.
Ils pourraient perdre cet avantage si tes ressources dépassent un certain montant.
Par ressources, on entend non seulement la rémunération de ton job étudiant, mais également une éventuelle pension alimentaire qui te serait versée, etc.

Montants pour l’année 2018 (exercice d’imposition 2019)

Montants pour l’année 2018 (exercice d’imposition 2019)Ressources à ne pas dépasser pour rester à charge de ses parents
Situation du jeuneRessources à ne pas dépasser pour rester à charge de ses parents
Jeune à charge d’un couple marié ou de cohabitants légaux 3 270 € net
Jeune à charge d’un contribuable isolé 4 720 € net
Jeune handicapé à 66% à charge d’un contribuable isolé 5 990 € net

Toutefois, la première tranche de 2 600 € des rémunérations que tu perçois dans le cadre de ton job étudiant est exonérée et ne rentre donc pas en compte dans le calcul des ressources nettes.

Si tu désires plus d’informations sur ce calcul, tu peux contacter le Service Public des Finances au 02/57.257.57 (toutes les adresses utiles sont sur www.actionjob.be).

Dois-tu payer des impôts ?
Le fait de n’être plus à charge fiscalement de tes parents ne signifie pas que tu devras payer des impôts tant que tes revenus annuels nets sont inférieurs à 7.730€ net.

ATTENTION : si tes ressources sont inférieures à ce montant, tu dois quand même remplir une déclaration fiscale !

Travail étudiant et ONSS

  • Cotisations de solidarité
    Tu peux travailler 475 heures par an en tant qu’étudiant que tu répartis comme tu le souhaites sur l’année civile (de janvier à décembre). Durant ces 475 heures, tu bénéficies, ainsi que l’employeur, de cotisations sociales réduites que l’on appelle « les cotisations de solidarité ». Le montant de cette cotisation de solidarité est de 2,71 % pour l’étudiant (au lieu de 13,07%) et de 5,42% à charge de l’employeur.
  • Dépassement des 475 heures
    Tu peux travailler plus de 475 heures sur l’année, mais tu perds alors l’avantage des cotisations sociales réduites. Tu devras alors payer des cotisations sociales ordinaires (dont le taux est de 13,07%) à partir de la 476e heure.
    ATTENTION !
    Si tu travailles plus de 475 heures chez un même employeur, la cotisation ordinaire sera appliquée sur toute la durée de l’occupation. Si tu combines sur une année des travaux chez plusieurs employeurs, c’est le contrat avec l’employeur chez lequel tu dépasses les 475 heures qui passera à des cotisations plus élevées.
  • Calcul et vérification du nombre de jours
    Dés qu’une journée est entamée, quel que soit le nombre d’heures prestées, cela compte pour une journée, une heure prestée par jour équivaut à une journée de travail.
    C’est le patron qui devra entrer les données concernant les jours de travail que tu as prestés.
    Pour savoir à tout moment combien d’heures tu as travaillé, l’ONSS a mis en place un système de contrôle en ligne : « student@wok-50 days » . Cela te permet de vérifier où tu en es dans ton contingent de 50 jours. Pour y accéder, tu as besoin de ta carte d’identité et d’un lecteur ID (disponible à Infor Jeunes Couvin).

Pour rappel, si tu travailles plus que 475 heures, tes cotisations augmenteront à 13.07%, Celles de l’employeur augmenteront aussi.

Nous t’invitons à te rendre sur l’annexe « qu’est ce que Student@work et comment s’y inscrire ? ». Tu y trouveras les informations concernant l’utilité de cette application
Annexe
Tu ne devras pas payer de cotisations si le travail est :

  • occasionnel (baby sitting, jardinage - max 8 heures/semaine)
  • limité dans le secteur socio-culturel (plaines de vacances)
  • effectué dans le cadre d’un travail saisonnier
  • constitué d’un stage dans le cadre de ta formation

Travail étudiant et allocations familiales
Avant 18 ans : tu conserves les allocations familiales sans condition jusqu’au 31 août de l’année civile au cours de laquelle tu atteins 18 ans.

Après 18 ans et jusque 25 ans :

  • tu conserves le droit aux allocations familiales durant l’année scolaire si tu travailles moins de 240 heures par trimestre. Si tu dépasses ce plafond, tu perds les allocations familiales pour l’entièreté du trimestre.
    Attention : si tu perds le bénéfice des allocations familiales durant le second trimestre (avril, mai et juin), tu les perdras également durant toutes les vacances d’été.
  • Par contre tu peux travailler plus de 240 heures pendant le 3e trimestre (juillet- août- septembre). Cela n’aura aucune incidence sur tes allocations familiales.
  • Si tu termines tes études et t’inscris comme demandeur d’emploi tu conserveras le droit aux allocations familiales à condition de ne pas dépasser le montant de 520,08 euros brut par mois durant ces 3 mois d’été.
  • Si tu es en stage d’insertion professionnelle, le stage ne sera pas prolongé ou raccourci si tu exerces un job étudiant.
  • ATTENTION : si tu arrêtes tes études en juin, tu ne pourras pas dépasser 240 heures de travail durant le 3ème trimestre et ce,qu’elle que soit la nature de ton contrat (étudiant, salarié, indépendant,...). Si tu dépasses 240h,tu devras rembourser les allocations familiales de ce trimestre.

Informations spécifiques auprès des institutions
Pour obtenir des informations sur ton contrat, ton statut, tu peux t’adresser directement
1. à ton syndicat (ou celui de tes parents)
2. au bureau régional de l’inspection du travail du Service Public Fédéral Emploi, Travail et concertation sociale. L’inspection du travail est à la disposition des étudiants et des employeurs pour toutes informations utiles, pour tous conseils et plaintes concernant le travail des étudiants.
3. au bureau du Ministère des finances pour les matières fiscales
4. à la caisse d’allocations familiales (ONAFTS - INASTI).

Inspection du Travail
Rue des Soeurs Noires, 28 - 7500 Tournai
Tél : 069/22.36.51 Fax : 069/84 39 70

Ministère des finances (Service contrôle des personnes physiques)
Rue Frinoise, 33 - 7500 Tournai
Tél : 069 / 88 98 50

ONAFTS
Rue de Trève 70 - 1000 Bruxelles
Service médiation :
02/237 23 20 N° gratuit : 0800/94 434
www.onafts.be

INASTI
Place Jean Jacobs, 6 - 1000 Bruxelles
Tél : 02/546 42 11 Fax : 02/511 21 53
www.inasti.be

Un message, un commentaire ?

  • par Storme Tarquin

    8 juillet 2014 14:17
    Impôts, cotisations, allocations familiales,…qu’en est il ?

    Bonjour,

    J’ai atteints en mai dernier l’âge de 25 ans. Je suis cependant toujours étudiant. La limite de 50 jours ne me concerne plus mais je sais que je ne dois pas dépasser un certain montant sur l’année. Pourriez-vous me renseigner ce montant ?

    Cordialement

    Tarquin Storme

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document